International Development Law Organization

Integrated support to criminal justice systems in the Sahel: Mali, Burkina Faso, Niger

24 Jan 2020

The failure of criminal justice systems in the Sahel to deliver better quality justice can be linked to a series of interconnected factors, such as: the overwhelming lack of human, material and financial capacity; corruption and weak internal control mechanisms; and limitations on civil society to ensure respect for human rights.

Funded by the Government of the Netherlands, IDLO is implementing a program to support the criminal justice systems in Mali, Burkina Faso and Niger. The program aims to improve the quality of justice so that it is accessible to citizens, respectful of human rights, and more efficient, transparent and focused on the needs of the populations. Piloted in Mali starting in 2016, the program will use Consultation Frameworks (cadres de concertation) which regularly convene meetings between local justice chain actors and with civil society representatives. This programmatic approach makes it possible to identify and respond to the specific needs of the regions, encourage local ownership, and adapt to new opportunities while drawing inspiration from lessons learned. 
 
The program was developed and will be implemented in close collaboration with the Ministries of Justice in the three target countries. It is aligned with the G5 Sahel Priority Investment Programme and will be carried out in coordination with other key partners, such as the UN Office on Drugs and Crime and the European Union Capacity Building Missions in the Sahel.

 

Appui intégré aux systèmes de justice pénale au Sahel : Mali, Burkina Faso, Niger

L’incapacité des systèmes de justice pénale au Sahel à assurer une justice de meilleure qualité s’explique par une série de facteurs interconnectés, tels que : le manque accablant de capacités humaines, matérielles et financières ; la corruption et la faiblesse des mécanismes internes de contrôle ; ou encore les possibilités restreintes pour la société civile de veiller au respect des droits humains.

Financé par le Gouvernement des Pays-Bas, IDLO lance un programme d’appui aux systèmes de justice pénale du Mali, Burkina Faso et Niger. Le programme vise à améliorer la qualité de la justice, afin qu’elle soit plus accessible pour les justiciables - hommes et femmes - plus respectueuse des droits humains, plus rapide, plus transparente, et plus axée sur les besoins des populations. Expérimenté au Mali depuis 2016, le programme utilisera des cadres de concertation qui réunissent régulièrement les acteurs de la chaîne pénale locale, entre eux et avec les organisations de la société civile. Cette approche programmatique permet ainsi d’identifier et de répondre aux besoins spécifiques des régions, de favoriser l’appropriation par les bénéficiaires, et de s’adapter aux opportunités, tout en s’inspirant des leçons apprises.

Ce programme a été développé et sera mis en œuvre en étroite collaboration avec les ministères de la justice des trois pays, s’aligne sur le programme d’investissements prioritaires du G5 Sahel, et fera l’objet de coordination avec d’autres partenaires clés, tels que l’ONUDC et EUCAP Sahel.

 

Status: 
Active
Country: